Alors pour te remettre à la page, je te raconte avec qui je suis partie.

Les protagonistes du séjour :

François, Laurence et Anne- Flore (Le trio) qui s’occupaient de nous (11 jeunes de plus ou moins 19 ans).

Quel type de personnes étions-nous ?

Des jeunes tous à la croisée des chemins. Entre le bac et les études supérieures. Ce voyage nous a ouvert à de nouvelles et passionnantes réflexions. Aujourd’hui, sur l’ancienne équipe on compte : un curé, une none et une future none, 2 médecins et une infirmière, et des voyageurs au long cours (expatriation ou voyage solidaire).

Est ce que tu te reconnais dans l’un d’entre eux ?

Parce que nous ne parlions pas Khmer, nous avions avec nous des interprètes pour nous aider à communiquer avec les enfants et faire l’animation. Ces interprètes étaient de jeunes Cambodgiens qui avaient eu la chance d’être aidés par PSE enfants et qui rendaient ce que l’association leur avait apporté auprès de ceux qui à leur tour étaient dans le besoin.

L’équipe d’animation portait un T-shirt bleu criard et communiquait en utilisant un mélange de français, d’anglais ainsi que trois mots de khmer pour les non-initiés.

Est ce que tu les reconnais ? Ceux qui tirent la corde au fond !! On ne me voit pas mais je suis sûre d’avoir été là !!

jeux de la corde

Journée type à la paillote :

Comme il est difficile de se rendre compte de ce que peut être le quotidien dans ce genre de lieu, je vous met ci-dessous la journée type.

Cela ressemble à nos journées en colonie de vacances mais avec la douche en plus !

Couleurs :

Un levé des couleurs avec l’hymne national tous les matins !

Douche à la casserole :

La douche à la française était bien loin de nous !! Alors, douche pour tout le monde autour d’un grand bain de pierre avec, en guise de jet, des casseroles de plastiques. Un bain pour les hommes l’autre pour les femmes tout de même ! Pas de serviettes ou de vêtements de rechange. Le krama (écharpe typiquement local) servait de paréo, on se lavait dessus et il séchait plus loin une fois qu’on était rhabillé !

Les jeux :

Nous devions animer les jeux d’une centaine d’enfants  avec, évidemment, des activités différentes pour chacun des groupes d’âge. Nous en avions cinq différents d’une 20aine de jeunes avec plus ou moins d’interprètes.

Repas et sieste :

Le repas de base : une grosse assiette de riz et  de légumes verts. Puis, un long temps calme pour les petits comme pour les grands.
vaisselle

Jeux et douche :

La sieste finie, on reprenait les groupes du matin. Puis, douche pour tout le monde. Eh oui ! Vivre sur une décharge rend l’odeur tenace. Par ailleurs, peu d’enfants avaient de quoi ce laver chez eux.

La parenthèse sanitaire :

J’ai appris qu’une coupure au Cambodge avait une toute autre importance qu’en France. En effet vivre sur une décharge ne permet pas d’être propre (du point de vue des normes médicales françaises) donc le risque d’infection était élevé !

Jeux, départ et riz :

Après une dernière séance de jeux, la journée était finie pour ces enfants qui repartaient dans leur famille munis du sac de riz promis. La « maison » pour la majorité d’entre eux, c’était des piquets avec une bâche en guise de toit.

Couleurs :

Et on oubli pas de redescendre le drapeau en chantant le soir !

couleurs

Et toi quels étaient tes activités lorsque tu étais en colo ? As-tu des souvenirs incroyables ?

La suite bientôt ! 🙂

Share This
%d blogueurs aiment cette page :