Oser être soi !

DSC_0414

 

On m’a proposé de faire un article en partenariat, je fais partie du carnaval d’article ! Un carnaval d’articles est un événement inter-blogueurs pour lequel tous les blogueurs qui veulent participer, écrivent un article autour d’un thème donné ! ici Oser être soi
J’avoue que j’ai bien failli m’enfuir tellement je n’avais pas la force de regarder ces trois mots en face.
Puis je me suis dit que de les fuir n’allait pas m’aider du tout.

Parce qu’aujourd’hui, tout le monde est à la recherche de soi, être soi tout en respectant l’autre, être soi en étant différent des autres, accepter sa différence…

Mais au final c’est quoi « Oser être soi » ?

Rapide tour par le petit Larousse :

Oser : Avoir la hardiesse, le courage, l’audace de faire quelque chose. Avoir le front, l’impudence de faire quelque chose. Tenter hardiment quelque chose. Risquer.
Avec cette définition on ressent une tension. Il est difficile d’arriver à être soi même.

Soi (de soi-même) : est un pronom utilisé pour parler d’une seule et même personne en excluant les autres.

Je ressens une énergie agressive sur ces deux définitions.
En effet, on peut vivre une lutte de tous les jours pour atteindre cet objectif : « être soi même » !

Pour ma part, la difficulté se place dans le fait que finalement je ne sais pas qui je suis ou plutôt qui je veux être. Comment fait-on lorsqu’on grandit dans une famille avec ces schémas bien particuliers, puis qu’on rencontre, les études et le travail, de nouvelles façons de faire, de penser et d’être ? Je ne me souviens pas avoir appris comment faire pour comparer mes valeurs à celles des autres sans faire un jugement brutal. OUI/NON ou J’AIME/J’AIME PAS Les années passent et le désir de vouloir être à l’image des gens qui nous entourent, ou celui de répondre aux attentes que nous pensons qu’ils ont vis-à-vis de nous s’accroit. Alors que moi, je souhaiterais plutôt qu’il diminue !

Quel chemin difficile !

J’ai toujours eu envie de faire bien, de faire plaisir, et en même temps le sentiment de ne pas être à ma place. Les services que je choisissais de rendre pour faire plaisir, sans que personne ne me le demande d’ailleurs, me prenaient beaucoup d’énergie et me procuraient le sentiment de ne pas pleinement être à ma place.
Ngauruhoe - Tongariro

 

Puis j’ai appris qu’il y avait une personne avec qui je vivrai toute ma vie. Une personne qui, si elle est déçue, ne pourra pas changer son passé, ne pourra pas modifier son ressenti. Elle devra vivre avec son insatisfaction, avec le vide que cela crée.

Et cette personne c’est MOI-MEME !

DSC_0536

Etre soi en TOUTES circonstances !

Alors aujourd’hui, je continue de faire plaisir aux autres mais en premier lieu je pense à moi ! Qu’ai-je envie de faire ? Pourquoi ?
Ce n’est pas de l’égoïsme, c’est une façon de me respecter et de me dire « je t’aime » de manière bien plus cohérente que lorsque je fais quelque chose qui va contre mon désir ou mon besoin.
Je suis partie de France en août 2015, j’avais envie d’aventure, soif de nouveauté. Je suis partie à deux et quatre mois plus tard je me suis retrouvée seule.
J’avais le choix entre : rentrer auprès de ma famille et de mes amis ou continuer mon voyage pour me découvrir, vivre mes expériences.
Ma route, mon chemin m’ont emmenée loin de la France. Et ça ne veut pas dire pour autant que c’est toujours facile et que je ne regarde que mon nombril !

Pour moi, « oser être soi » c’est se respecter en premier pour pouvoir ce regarder dans la glace sans regret !
Si ce sujet vous intéresse vous pouvez aller voir les autres blogs de ceux qui ont participé à ce carnaval d’article.

Organisé par Gaëlle que vous pouvez suivre ici, elle va regrouper tout les articles dans CET article , allez y faire un tour !

Share This
%d blogueurs aiment cette page :